LINX dans le Pays de Bade

  http://www.rheinau.de

 

a        La commune a été mentionnée la première fois en 1139 sous le nom de «  Lingiesen  ». Sa   
  situation des 2 côtés de la route nationale 36 et de l'ancienne voie des armées n'était pas toujours   
  un avantage pour sa population. Au fil des siècles, la population paya un lourd tribu aux hordes  
  guerrières. En 1139, le Pape Innocent III concédait des terres au couvent Gengenbach de Lingies.  
  En 1390, le village de Linx fut rétrocédé par le lichtenbergeois Heinrich le Jeune au comte   Blumenau.
  Sur le chemin du retour après de terribles brigandages, des soldats strasbourgeois   brûlèrent le village.

 

        Dans le livre de comptes de la forêt de Kork en 1476, Linx est cité comme ayant une forêt remarquable. En
1590, le village comptait 260 âmes. A cause des nombreuses allées et venues guerrières aussi bien amies, qu'ennemies
le village ne compta en 1537 plus que 14 personnes. Mais inlassablement les fermes brûlées furent reconstruites.

 

z        L'histoire locale retient aussi la bataille perdue le   28
juin 1679 par les chefs d'armées françaises de   Lorge
pendant la deuxième guerre des brigands de   Louis XIV.
De même lors des guerres suivantes, le   village subit de
sévères assauts. En 1796, le général   français Désaix
choisit Linx comme quartier général.  En   1802, lors de
sa rétrocession à Baden, le village  compta 488 habitants.
En 1833, le nombre d'habitants   s'élevait à 887, mais
diminua pour arriver à 727   habitants au début du
siècle dernier.

 





        De 1919 à 1930, Linx dut supporter l'occupation par les français, pour lesquels on construisit une caserne en 1925,
et dans laquelle était stationnée une unité française jusqu'au début des années 90. Les maisons traditionnelles confèrent
au village son caractère paysan typique, mais il ne subsiste aujourd'hui plus que 5 exploitants agricoles à temps plein.

        Avec l'entreprise de construction de maison individuelle « Hans Weber », Linx comporte la plus importante entreprise
de la ville de Rheinau, et un des plus grands constructeurs de maisons prêtes à décorer d'Europe.

         Grâce à sa « Hölzelhalle », Linx obtint l'une des plus grande salle polyvalente dans la communauté de communes et on peut y voir souvent des spectacles attractifs.

 

 
    Notre famille à Linx

           Depuis au-moins 1783, des BURGMANN résident à Linx dans la communauté de communes de Rheinbischofsheim,   dont le chef-lieu est Rheinau. Linx se trouve à moins de 20km de Strasbourg. L'épouse de Michel BURGMANN donne   naissance en 1783 à un enfant de sexe masculin qui aura comme prénom Johann Michael. Ce dernier sera journalier   (Taglöhner) lorsqu'il se mariera en 1804 avec GABRIEL Catharina. En 1840, leur fille prénommée également Catharina mit
  au monde un garçon illégitime qu'elle appela Michael. Michael qui est cultivateur, se mariera avec MÜRR Anna Barbara. De   cette dernière union sont issus au-moins 5 enfants dont Marie qui s'unira avec Michael MOSTBERGER de Holzhausen en   1901. Le couple élira domicile à Holzhausen. La fille de Michael MOSTBERGER et Marie BURGMANN est notre
  grand-mère. Elle s'appelait Marie MOSTBERGER.
 
             
       
Haut