LES DIFFERENTES DECLINAISONS DU PATRONYME

Une grande partie de nos ancêtres ne sachant ni lire, ni écrire, ce sont les ecclésiastiques et plus tard les officiers d'état-civil
qui écrivent le nom d'après ce qu'ils entendent, à « l'oreille ».
Ce n'est que vers le milieu du XIXè siècle que l'orthographe des patronymes prendra
sa forme définitive. Auparavant, il n'est pas rare de rencontrer dans un même acte, un nom de famille écrit
de manière différente. Certains actes sont même signés d'une simple croix !
Ci-dessous les différentes déclinaisons du patronyme RINNER tel que nous avons pu le trouver au gré des registres :

RINNER, RINER, RIHNER, RHYNER, RYNER, RIENER